Alain  Noché
Alain Noché
Une visite de l'atelier

INTERVIEW


 


atelier alain nochéBonjour Alain et merci de me recevoir, afin de vous livrer, quelques instants, sur votre parcours d'artiste et de nous donner le privilège de comprendre votre Regard de peintre.

Regards de peintres. Quand vous regardez le passé, vos débuts, votre carrière d'artiste peintre, quelles émotions cela occasionne-t-il chez vous ?

Alain Noché. J'ai toujours cherché un moyen d'expression qui me convienne, je dessine depuis mon enfance. Mais j'ai aussi fait de la sculpture, écrit des nouvelles puis des chansons pour les autres, puis pour moi, et un jour je me suis lancé sur une toile. J'ai tout de suite senti que c'était par ce biais que je pourrais au mieux exprimer ce qui bout en moi et le faire partager.

 

R.D.P. Quand avez-vous débuté ? Pourquoi ?

A.N. C'est tout récent, en mai 2013, sur un coup de tête et l'opportunité d'avoir à disposition des toiles et de la peinture.

 

R.D.P. Pensiez-vous un jour vendre vos toiles ?

A.N. J'ai offert les premières toiles et très rapidement, comme pour la musique que je n'imagine pas ne pas présenter en public, je ne me voyais pas garder mes toiles cachées dans un placard, donc je voulais les exposer et aussi les vendre.

 

R.D.P. Avez-vous la sensation qu'il est difficile de s'imposer dans le monde de l'art ?

A.N. A notre époque, avec la multiplication des moyens de promouvoir ce que l'on fait, bien sûr, et il y a profusion d'artistes, certain talentueux; il faut de la chance, des rencontres et, je pense, une certaine pugnacité.

 

R.D.P. Quels sont les artistes qui vous inspirent?

A.N. J'aime l'univers de Jan Saudek et JC fischer, mais tous les styles m'inspirent, c'est l'émotion que dégage une toile ou une oeuvre qui m'importe, pas la technique ou le temps passé. Je fonctionne au ressenti.

 

R.D.P. Pouvez-vous nous exposer votre style ?

A.N. je ne pense pas avoir de style particulier, chaque toile est un univers propre, même si certains thèmes sont récurrents.

 

R.D.P. Comment débutez-vous une oeuvre, est-ce que cela part d'une idée précise, d'une sensation, d'un sentiment ?

A.N. Cela part souvent d'une idée qui évolue au fur et à mesure qu'elle apparaît sous la soie.

 

R.D.P. Vos oeuvres sont tourmentées, pourquoi ?

A.N. J'ai eu une vie plutôt chaotique et le monde qui nous entoure ne se prête guère à la sérénité…

 

R.D.P. Quel est le format qui permet d'exprimer au mieux votre regard de peintre ?

A.N. J'ai commencé avec de petits formats et je me suis rapidement aperçu qu'il me fallait plus grand. J'aimerais que la personne qui regarde ma toile s'immerge dans l'univers du tableau et de ce qu'il exprime, et les grands formats permettent cela plus aisément.

 

R.D.P. Est-ce pour vous une façon de laisser une trace de votre passage ?

A.N. Bien sûr, il y a sûrement de ça, mais ça n'est pas le but premier de ma démarche qui consiste à exorciser mes démons en les exposant en pleine lumière.

 

R.D.P. Merci Alain pour toutes ces confidences. A très vite....
A.N merci à toi!