Gérard Paturel
Gérard Paturel
Une visite de l'atelier

 

 

Gérard a établi son atelier dans une grange de l'exploitation agricole familiale voilà maintenant plus de vingt ans.

Deux salles d'exposition ont également été aménagées dans lesquelles on peut apprécier les plus belles de ses  céramiques.

Le cadre bucolique et champêtre ajoute à la magie du lieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la terre à la céramique ou le résumé en images d'un travail d'artiste


 

1 :  La terre (de l'argile blanche, rouge ou noire) doit être battue pour la rendre homogène.

 

2:  Ensuite vient la phase de modelage ou tournage.

 

3 :  Le pot doit sécher pendant une semaine.

 

4 :  Le pot est fixé à la girelle pour le tournassage.

5 :  Après un séchage lent de deux à trois semaines puis un ponçage, vient le temps de la première cuisson. L'enfournement dans le four est une phase délicate.

 

6 :  Le défounement, le lessivage et le dépoussièrage sont des opérations toutes aussi délicates.

 

7 :   Vient ensuite la phase d'émaillage, à la louche ou par vaporisation.

 

8 :  Pour révéler  l'émail, une deuxième cuisson  autour de 1050°C est nécessaire.

 

9 :  Un nouvel apport d'émail est effectué nécessitant une troisième cuisson.

 

10 : Une quatrième cuisson sera nécessaire pour obtenir les jaunes.

 

 

 

Recueil de poésies


Gérard Paturel est poète à ses heures, il n'est qu'à lire les mots laissés au pied de ses céramiques abouties. Pour lui, tous les arts sont autant de sortes d'écriture.

En 1978, il publiait "Espoir déterré" puis en 1984, ''Sous les paupières des jours'', recueil de poèmes. En 2007, il édite ''Mes histoires simples'', une nouvelle autobiographique retraçant les atmosphères tendres et dures à la fois de son enfance normande. Entre temps, beaucoup de textes n'ont jamais été édités, notamment ceux écrits en 2002 autour de sa grande exposition sur les théières.

Aout 2010, il publie un nouveau recueil de poèmes : " Au bord des rivages aquarelles" , douce coloration des nostalgies de sa terre et du temps qui passe. Son ami peintre Jacques Eveno a illustré les poèmes de la plus belle des manières.

 

 

 

EN EXCLUSIVITE POUR REGARDS DE PEINTRES


Gérard Paturel nous fait le grand plaisir de vous offrir un de ses poèmes extrait de son livre "Au bord des rivages aquarelles".

Les arbres se font le vent

lorsqu'ils ont chaud

Les hommes se font l'amour

lorsqu'ils ont froid

 

Tu étais nue blanche

devant moi

Sans fard et sans habit

tu fredonnais Gérard Manset

je t'offrais un carré de drap

traînant là

dans mes poches

Sa couleur rouge et moche

te faisait sourire.

Comme le bistrot fermait

j'ai dessiné

un petit homme

sur la nappe en papier

et tu as pleuré.

 

Les arbres se font le vent

lorsqu'ils ont chaud

Les hommes se font l'amour

lorsqu'ils ont froid.